online casinos offers https://onlinecasinosoffers.com/online-casino-australia/

Imprimer

Philosophie du Centre Pleine Lune

Écrit par Isabelle Challut on .

 

Formation accompagnement à la naissance

avec Isabelle Challut

Cela fait plus de vingt ans que je côtoie le monde de la maternité et je m’émerveille encore de la profondeur et de la grandeur de ce qui se passe dès la conception d’un enfant et tout au long de la grossesse, de la mise au monde et des premières semaines de vie. J’ai pu aussi constater la distance que nous avons prise, dans notre culture, avec la valeur symbolique et initiatique de ce passage. Dans ce contexte, transmettre aux femmes l'essence de l'accompagnement, révéler la force des femmes et leur capacité à mettre aux monde leur enfant est ce qui anime mes formations que je préfère appeler des transmissions de savoir.  

 Voici les grands points du rôle de cette femme accompagnante des femmes, la doula.

  1.  L’accompagnante ou doula (mot d’origine grec qui veut dire soignante) est une  personne ressource qui permet au couple de se préparer et vivre la naissance de leur enfant d’une façon consciente et selon leurs valeurs. C’est une femme expérimentée en matière d’accouchement qui apporte un soutien physique et émotionnel à la mère et à son conjoint pendant la grossesse, l’accouchement et la période post natale. Elle n’est pas une professionnelle de la santé et offre donc un soutien non médical. C’est une personne qui comprend les enjeux de la naissance et qui va accompagner le couple dans l’accueil de leur enfant et les choix qu’ils ont à faire.

  2. Les rencontres en prénatal vont permettre de créer un climat de confiance, de soutien, pendant lesquels tous les thèmes autour de la naissance, les peurs, les inconforts, les anciens traumatismes seront  abordés librement.

  3. L’accompagnante peut fournir de la documentation aux parents qui désirent développer leurs connaissances afin de faire des choix éclairés selon leurs valeurs.

  4. Elle va aider à comprendre les processus physiologiques de la naissance, de l’allaitement et les facteurs aidants ou compromettants pour l’accouchement et l’allaitement.

  5. Elle va expliquer les conditions qui faciliteront le lien parents-enfant pour que le couple puisse comprendre ces processus et mettre en place l'environnement adéquat selon leur situation et selon le déroulement de l'accouchement ( par exemple en cas de césarienne ou de prématurité).

  6. Elle va pouvoir les informer quant aux ressources existantes dans la communauté locale pour les familles.

  7. Le jour de l’accouchement : l’accompagnante est disponible dès les premières contractions par téléphone. Elle rejoint le couple sur le lieu choisi de l'accouchement.
    À l’hôpital, l’accompagnante écoute, supporte, guide la femme selon ses besoins.  Elle est une présence discrète mais bien ancrée pour que la mère puisse se laisser aller en toute sécurité.  Elle ne prend pas la place du conjoint mais au contraire va protéger l’autonomie du couple. Le conjoint ne se retrouve pas la seule personne ressource et peut ainsi se permettre de vivre lui aussi cette journée dans toute son intensité. 

    L’accompagnante  est présente tout au long de l’accouchement, quelle que soit la durée du travail et l’issue (césarienne par exemple). Elle permet un soutien psychologique (rassure, encourage, écoute) et physique (positions qui soulagent, massages, étirements) de la mère. Elle est aussi présente pour le père dans ce passage qu’il vit lui aussi en devenant père. Elle préserve l’environnement de la femme qui accouche afin que celle ci se sente en sécurité, que ses besoins soient satisfaits et qu’elle puisse se laisser aller dans l’intensité de cet évènement. Si des interventions s’avèrent nécessaires, elle sera là pour soutenir les parents et les accompagner quoi qu'il se passe. 

  8. Le post partum immédiat : l’accompagnante favorise l’intimité de la relation entre les parents et le nouveau-né par le contact peau à peau et l'allaitement précoce. Elle va veiller aux conditions physiques favorisant l’accueil du bébé : chaleur de la pièce, confort de la mère, respect de son intimité, tranquillité.
    Elle favorise la présence du père auprès de son enfant. Elle quitte la famille une fois cette ambiance mise en place.

  9. Les rencontres postnatales sont au choix des parents selon leurs besoins. L’accompagnante reste disponible par téléphone pour assurer un support et guider vers des références adéquates.

  10.  Impact de l’accompagnement en quelques chiffres:

    «…diminution du risque de dépression post partum, accroissement du taux d’estime de soi chez la mère et de l’allaitement maternel…
    5 études menées aux Etats Unis montrent une réduction du taux de recours à l’épidurale pour 4 d’entre elles grâce au soutien des doulas.  Une méta analyse Cochrane de 15 études a montré que les femmes ayant une accompagnante avaient 26% moins de chances d’avoir une césarienne, 41% de moins de chances d’avoir des forceps ou ventouses 28% moins de chances de recourir à une forme ou une autre d’anesthésie ou analgésie….» 

    extrait de : L’accompagnement à la naissance, aperçu des bénéfices et des coûts, Drissia Sia et Régis Blais. Groupe de recherche interdisciplinaire en santé, Université de Montréal, 2007,  p.10

 

 

 

live online roulette https://livedealercasino.online/roulette/